top of page

Avez-vous la peur d'être quitté(e) ?


La peur d'être quitté(e), une peur bien cachée qui reste active dans tous les domaines de notre vie.

La peur d'être quitté(e), une peur dont on parle peu. Bien souvent nous voulons nous libérer de la blessure de l'abondon, du rejet et autre blessure de l'âme.


Et malgré ces différentes libérations, notre vie n'est pas le reflet de ces nettoyages. Non, le doute, le manque de confiance, le non lâcher prise nous guident chaque jour, et inconsciemment nous créent notre futur.



A la recherche de l'amour


A chaque fois que je rencontrais l'amour, au début c'était tout feu, tout flamme, mon petit coeur fleur bleue, s'imaginait déjà dans une vie de couple parfaite. Un peu comme la petite maison dans la prairie !


Mais une fois les premiers rendez-vous passés, je faisais des rêves. L'autre me quittait... Ces rêves, plutôt ces cauchemars devenaient récurrents. Et je les ai laissé prendre ma vie, en infiltrant le doute, le besoin d'être rassurée sur l'amour de l'autre. Cette attitude entrainait de ma part des colères, des reproches, et le rêve de cette belle union se terminait par un : je te quitte.


Et plutôt que de vouloir comprendre je me raccrochais à: " je le savais, j'en étais sûre, tu ne m'aimes pas, tu ne m'as jamais aimé et d'autres reproches plutôt grossier". J'étais convaincue que ces rêves étaient prémonitoires. Là je me trompais.


Les années sont passées, et ce scénario je l'ai vécu encore et encore. J'ai fini par me dire : "ok la vie à deux ce n'est pas pour moi" et je me suis convaincue qu'il valait mieux que je reste seule !" Comme le disait maman : "vaut mieux être seul(e) que mal accompagné(e)".


Enfin le grand amour !


Un jour, alors que j'avais définitivement enterrée ce rêve du grand amour, j'ai fait la rencontre. Vous savez celle qui vous dit c'est lui, c'est l'homme de ta vie ! C'était comme si nous nous retrouvions après une séparation de longues années. Un vrai conte de fée ! Nous étions dans cet élan d'amour inconditionnel, nous rayonnons de bonheur. Enfin je l'avais trouvé !



Toute ma vie était joie, réussite à tous les niveaux, familiales, professionnelle, amicales... Mon rêve s'était réalisé !


Mais au bout de trois mois, ces cauchemars sont revenus. Cette fois je lui en ai parlé. Il m'a pris dans ses bras en me rassurant sur son amour et ses intentions. Mais c'était trop tard, ce cauchemar avait ouvert le tiroir des doutes. J'ai alors commencé à me fermer, à me réfugier dans ma coquille, lui reprochant à lui qu'il devenait distant. Et un jour la sentence est tombée : "Marie, je t'aime mais je te quitte".


Un poignard dans le coeur ! je me suis effondrée car je savais que nous étions des âmes soeurs et que ma peur avait tout gâché.


Tout recommence


Enfin je n'avais pas encore découvert cette peur ! Après quelques mois de séparation, nous nous sommes retrouvés, et la magie du début est revenue. Mais ces cauchemars aussi !


Cette fois, je suis allée à leur rencontre pour comprendre et j'ai découvert cette peur. Bien camouflée ! Je l'ai débusquée et je l'ai regardé en face. J'ai accepté de me rattacher à cette part de moi qui avait si peur. J'ai été happé par mon passé... passé d'aujourd'hui et d'une autre vie. Après une dure négociation avec ses parts, cette peur s'est effacée et m'a délivrée son message : "aime sans rien attendre et tu seras aimée".

Ces rêves n'étaient prémonitoires, mais venaient m'aider !

Cette peur touche tous les domaines de notre vie !


La peur d'être quitté(e) est une conséquence des blessures de l'abandon, de rejet, de trahison... Elle ne perturbe pas uniquement notre vie amoureuse. Elle détruit tout ce que nous entreprenons. Par exemple, des clients qui s'en vont, les rendez-vous qui s'annulent, les contacts qui n'existent plus, un licenciement, une rupture familiale....


En effet cette peur crée un doute permanent en nous, la confiance s'éteint au fil du temps. Et sans la confiance aucune relation ne peut survivre, quelque soit le domaine. Toutes nos relations en souffrent, travail, amicale, familiale, amoureuse. Cette peur finit par nous enfermer dans une profonde solitude, comme si nous ne faisions plus partie de ce monde. Nous sommes à côté...


Nous nous retrouvons Seul(e) sur le bord de la vie

En fuyant nos peurs nous perdons notre pouvoir, elles nous mènent par le bout du nez. J'ai compris qu'il est préférable d'accepter de les regarder face à face et de négocier avec elle pour trouver la paix.


Et vous quelles sont les peurs qui vous manipulent ? Je vous invite à écouter vos pensées, vos rêves et vous découvrirez ces peurs cachées.

Posts similaires

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page