top of page

Découvrez le plus grand frein au changement !



Le changement qui ne rêve pas de voir sa vie changer !

Je crois que de nombreuses personnes le veulent et mettent beaucoup d'énergie de temps à vouloir transformer leur vie.


Alors qu'est-ce qui bloque ? Qu'est-ce qui les empêche de vivre en alignement avec leurs besoins, leurs valeurs ?



Quand j'étais enfant, j'avais peur de tout. Le seul endroit où je me sentais en sécurité était dans la nature ; dans le monde des humains, pour moi c'était terrifiant. L'âge est arrivé, où je devais aller à l'école, je n'avais pas le choix. J'étais dans un état ! j'avais l'impression que tout le monde me regardait et se moquait de moi.


Les premières années, je suis allée dans l'école de mon village mais ensuite, les choses se sont corsées ! Le collège était dans un bourg à quelques kilomètres et je devais prendre le bus. Et là horreur ! J'étais terrifiée à l'idée de ne pas savoir faire, et bien sûr que l'on se moque de moi.

Tout ce que je ne connaissais pas me faisait peur !


J'ai grandi et imaginez ma vie avec ces peurs ! Peur de prendre un bus, peur de prendre un train, un avion, d'aller dans une ville, d'entrer seule dans un magasin, dans un bar, dans un restaurant... Peur, peur et peur !


Je me privais de tous mes rêves de grands voyages car j'avais peur !

Ma vie je l'avais en horreur, rien n'allait dans tous les domaines ; l'enfer sur terre ! Quand j'ai décidé que le changement devait être, j'ai commencé ce long parcours d'introspection. Pendant des années j'ai travaillé sur mes peurs, mes blessures, mes croyances, mes mémoires. Si vous saviez le nombre de pratiques que j'ai testées !


Mais j'avais toujours cette impression que rien ne changeait. Et pourtant...


Quand je me suis retrouvée paralysée au fond de mon lit, à attendre que la mort arrive. Je me suis battue, pour retrouver ma capacité à me lever et à marcher. Et j'ai réussi ! Il m'a fallu un an pour me débarasser de ce corset qui me maintenait prisonnière !


J'aurais du crier, sauter de joie, être heureuse, mais non ! Je continuais à me lamenter sur ma vie.

Savez-vous pourquoi ?


Parce que j'étais incapable de voir : les petits changements !


Je n'avais pas vu que je n'avais plus peur de prendre le train, l'avion, de voyager seule. Je n'avais plus peur d'aller en ville, j'y vivais. Je n'avais plus peur d'entrer seule dans un magasin. J'étais donc incapable d'apprécier le fait de pouvoir marcher à nouveau même si je n'étais pas encore prête à courir un marathon !


Je ne voyais que ce qui manquait !

Je refusais de voir que j'étais capable, que j'avais des ressources, je me maintenais dans l'image que j'avais de moi, cette pauvre fille qui avait peur de tout et qui était convaincu que tout était dangereux.


Les petits changements nous mènent au Grand Changement, si nous osons les regarder, nous remercier et voir en nous ces ressources, cette force qui nous a permis de travarser de nombreuses épreuves de la vie.


Et vous, êtes-vous dans la conscience de tous vos petits changements ?


Que voyez-vous aujourd'hui de vous, pas ce que vous avez, mais de vous, de vos capacités, de vos forces, de vos ressources ?

Prenez le temps, de regarder la personne que vous étiez, et celle que vous êtes. Oh je me doute de certaines de vos réponses : rien n'a changé ! En êtes-vous certain(e) ? Regardez comment vous réagissez maintenant face à une situation, à une personne et comment avant vous vous comportiez ?


Observez-vous, regardez tout ce que vous avez traversé, et dîtes-vous : je suis toujours ici avec ma volonté d'avancer !

Avant je me souviens face à un problème ma première réaction était la colère, l'apitoiement sur moi avec les phrases telles que : pourquoi cela m'arrive ? j'en ai marre ?


Je ne cessais de ma plaindre, la pauvre Marie, mais qu'est-ce que je faisais d'autre ? Rien , j'attendais...


Aujourd'hui, il m'arrive bien sûr de râler, mais je me dis : "allez tu as 5 minutes pour te complaire dans ton rôle de victime". Pendant 5 minutes, je peste, et ensuite je me dis : "Ok tu vis cela, qu'est-ce que tu as à apprendre que tu refuses de voir". Et je lâche l'affaire, je me tais, n'en parle pas.


ALors qu'avant j'en parlais à tous ceux qui pouvaient m'entendre même ceux que je ne connaissais pas !

Changer nous demande d'accepter tous les petits changements, de nous féliciter, de nous valoriser, de nous admirer, car ces petits changements nous montrent que nous sommes capables, que nous avons les ressources en nous.


Et surtout de cesser de nous focaliser sur ce qui nous manque, car nous nous connectons aux énergies de manque et l'univers nous renvoie ce que nous lui demandons.


Commençons par apprécier nos plus petites victoires, célébrons les pour que les grandes victoires se manifestent









88 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page