top of page

Je n'arrive pas à trouver mon âme soeur !

Dernière mise à jour : 6 sept. 2023


"Je n'arrive pas à trouver mon âme soeur", ce sont les premiers mots qu'Amélie a prononcé.


Elle m'expliquait qu'au niveau professionnel tout allait bien mais que sur le plan sentimental, elle ne rencontrait que des hommes non disponibles, qui ne souhaitaient pas s'engager pleinement avec elle.



Je lui ai alors demandé de fermer ses yeux et de répéter en conscience cette phrase pour que je puisse me connecter. Tout d'abord dans mon corps j'ai ressenti des blocages dans tout le côté gauche, avec des douleurs diffuses. J'ai laissé faire...


Les premières infos sont arrivées, révélant une peur : la peur de perdre sa liberté. Nous aurions pu travailler directement sur cette peur, mais je ressentais que d'autres peurs se cachaient derrière. Alors nous avons continué à explorer. Devant moi l'image d'un puits très noir, sans fond est apparu. Je me suis laissée glisser à l'intérieur.


Ce puits était une source d'informations, qui nous a permis de mettre en conscience deux autres peurs : la peur de s'aimer et d'être aimé, puis celle d'être déçu(e) et de se décevoir. Mais là encore je sentais autre chose. Difficile à expliquer, mais je savais au plus profond de moi, que ces peurs n'étaient que des couches qui camouflaient une mémoire.


Alors nous avons continué notre voyage, jusqu'au moment où Amélie s'est mise à me raconter qu'elle voyait une femme avec un enfant dans les bras. Elle était face à la mer, et regardait un bateau s'éloigner. Elle était triste... Je lui ai demandé de laisser cette femme lui raconter son histoire. Elle avait été abandonnée avec son enfant par un homme. Là, vous me direz rien d'extraordinaire, mais attendez la suite...


J'ai encouragé Amélie à rester reliée à cette femme, à écouter son histoire, quand soudain elle s'est écriée : "c'est moi ! c'est moi qui l'ait abandonné !".

C'est là l'incroyable, dans cette autre vie, Amélie était un homme qui avait abandonné cette femme et son bébé. C'est à cet instant qu'elle me confia que son papa avait abandonné sa maman à sa naissance, et que toutes ses histoires s'étaient terminées par l'abandon de l'homme aimé.






Le cycle d'incarnation


Je lui ai alors expliqué une des grandes lois de l'incarnation. Nous jouons le rôle de chaque protagoniste d'une situation. Dans notre cas, dans cette autre vie, elle avait abandonné une femme et son enfant, dans cette vie elle avait été l'enfant abandonné, puis la femme abandonnée. Cette compréhension était importante pour mettre un terme à ce cycle d'incarnation.


Au fur et à mesure, que je lui racontais, la femme s'est apaisée puis a disparu. Ensuite elle s'est retrouvée face à celui qu'elle avait été. Puis elle a ressenti sa culpabilité, sa honte d'avoir agi ainsi. Au fil de ces prises de conscience, tout son corps se libérait. Les énergies circulaient librement. Elle avait déçu et s'était déçue !


A la fin de la séance, une nouvelle compréhension avait pris la place de cette peur de s'aimer, de décevoir l'autre, de ne pas être à la hauteur. Nous avons terminé par un protocole de pardon lié aux trahisons liées à l'amour.


Cette séance fut vraiment le reflet du rôle de l'incarnation. Bien souvent, nous nous posons en tant que victimes des autres, et nous oublions qu'il existe aussi en nous, des parts plus sombres qui ont fait également souffrir, qui ont besoin de recevoir notre pardon.


Pardonner à l'autre est une grande étape, mais se pardonner est l'étape finale qui nous permet de clore un chapitre de vie et d'en ouvrir un nouveau.


1 215 vues0 commentaire

Commenti

Valutazione 0 stelle su 5.
Non ci sono ancora valutazioni

Aggiungi una valutazione
bottom of page