top of page

Le voeu karmique de clôture, c'est quoi ?


Un voeu karmique aliénant toute liberté
Le voeu de clôture, une prison qui nous prive de la liberté d'exister

Le voeu de clôture, un voeu karmique dont on parle peu, voir même pas du tout

Bien souvent nous parlons des voeux de pauvreté, de silence, d'allégeance, de chasteté, d'obéissance, mais le voeu de clôture est oublié, alors qu'il est vraiment très important pour nous sentir pleinement exister dans la globalité de l'être que nous sommes, et pour nous épanouir dans tous les domaines.

Ce voeu est un des voeux religieux. En ce sens, il prônait la séparation totale entre les religieux et les religieuses, et surtout séparation totale d'avec le monde.


Ce voeu karmique, que veut-il dire ?

Quand une femme ou un homme faisait le choix d'intégrer une communauté religieuse, elle ou lui faisait voeu de clôture. Elle ou il s'engageait à ne plus sortir de ce lieu, à couper tous liens avec l'extérieur, à s'en remettre entièrement aux règles du couvent ou du monastère. C'est à dire qu'à partir de l'instant où elle ou lui entrait, elle ou lui n'en sortait qu'à sa mort.


Une coupure totale et définitive avec le monde extérieur.


Mais qu'est-ce que cela entraînait ?

La première et importante conséquence est la dépendance. C'est à dire que l'individu perdait tous ces droits le concernant. Il ne vivait qu'en fonction des règles imposées, auxquelles il ne pouvait déroger sous peine de châtiment. Toute sa vie était orchestrée du matin au soir, heure après heure sans aucune possibilité de choisir quoi que ce soit, même pas les plages de repos.


Sa vie entière, son être entier étaient consacrés à la communauté sans s'offrir le droit de penser à ses propres besoins, ses propres désirs. En quelque sorte, ces individus étaient privés de tout droit existentiel : droit de circuler, droit de décider, droit de penser, droit de voir ses proches même pour des événements familiaux importants tels que les naissances, les mariages, les enterrements...


La deuxième est la vulnérabilité. En effet, ce cloisonnement privait ces personnes de leur capacité à vivre dans le monde extérieur. Elles étaient surprotégées, de plus, elles recevaient des enseignements de peur par rapport à ce monde, cet inconnu derrière les murs du couvent, du monastère.


La troisième est l'incapacité à vivre en dehors du lieu. En effet la dépendance à tous les niveaux, se nourrir, se vêtir, se reposer les avaient totalement éloignées de la réalité.


Et dans cette vie, comment se manifeste ce voeu ?

L'insécurité générale sera un des signes les plus flagrants. Dès le plus jeune âge, la personne se sentira comme en danger, avec de nombreuses peurs la paralysant, l'empêchant de faire des choix de vie en fonction de ses envies, de ses besoins. Elle privilégiera les habitudes, même si cette vie de routine ne lui convient pas. Elle se positionnera dans une forme de dépendance affective, tant au niveau familial, qu'amoureux. Cette dépendance faite de la peur de ce qui pourrait se produire si elle provoquait une rupture, la maintiendra dans de fausses relations qui ne la nourriront pas au niveau spirituel, sentimental.


En somme, une vie triste faite de routine....

Si un événement vient bouscouler ses habitudes, elle perdra rapidement pied, terrifée à l'idée du changement, à la peur de laisser une part d'inconnu entrer dans sa vie. Elle s'accrochera à ce qui est, ce qui a été, malgré son désir de changer. Elle aura un besoin compulsif de tout contrôler afin de se sentir en sécurité.


Malheureusement, même si elle réussit à avoir une relation amoureuse, un emploi stable, ce sentiment d'insécurité persistera avec la peur et l'anxiété de perdre ce qu'elle a.


Elle aura toujours cette nécessité d'être rassurée sur les sentiments des autres, sur sa propre voleur.


Prendre des décisions sera pour elle, un vrai casse-tête. En effet, elle aura toujours ce besoin de demander conseil aux autres, d'avoir l'aval de l'autre pour faire ses prorpes au choix. Ce qui la poussera bien souvent à laisser tomber ses rêves.


L'invisibilité, un autre signe puissant


Ne pas faire de vague, passer inaperçue, sera son chemin de croix. En effet, toutes les peurs et notamment la peur de mal faire, la peur de ne pas respecter les règles, la loi, l'obligeront à ne pas exister réellement.

Elle existera bien sûr mais au travers les autres. Elle recherchera des amis, des amoureux(ses) qui seront des personnes de caractères, qui attireront l'admiration, qui représenteront l'autorité, la réussite. Elle s'effacera pour se donner corps et âme à l'autre, elle s'épuisera totalement et perdra l'envie de faire, se retrouvant ainsi, bien souvent au fond du trou.


Oh ! bien sûr, en public elle affichera un beau sourire qui laissera croire que tout va bien, mais à l'intérieur d'elle ce sera souffrance due au manque de considération, d'amour, de confiance envers elle. Elle se verra comme une petite chose sans réel intérêt.


Cette invisibilité qu'elle s'imposera sera un frein à tout travail d'indépendant. Elle vivotera sans vraiment gagner parfaitement sa vie. En effet, comment attirer des clients alors qu'on est invisible !


Sa vie sera le reflet de cette invisibilité, de cette insécurité et de cette dépendance; marquée par des périodes dépressives, des addictions diverses (sucre, tabac, alcool, médicaments...). Au fil des années, elle perdra toute énergie ayant l'impression qu'elle est inutile, bonne à rien, que seule elle ne peut réussir.


Une vie d'effacement de soi et de sacrifice à l'autre

Comprendre ce voeu, c'est s'ouvrir au monde, c'est laisser s'épanouir tout potentiel, c'est vivre !




279 vues

コメント

5つ星のうち0と評価されています。
まだ評価がありません

評価を追加
bottom of page