top of page

Quel est le lien entre la mort et la peur d'être quitté(e) ?


Quel titre étrange n'est-ce pas ? Quel peut être le lien entre la mort et la peur d'être quitté(e) ?


Je viens vous partager cette découverte que j'ai faite, enfin ce fabuleux enseignement que je viens de recevoir, je comprends encore mieux ma peur d'être quitté(e). J'espère de tout mon coeur qu'il vous permettra de mettre en lumière votre propre peur.


La mort et la peur d'être quitté(e) ?


Parfois nous avons sous nos yeux la réponse, mais nous avons aussi une capacité à refuser de voir qui est incroyable ! Combien de signes ai-je reçu tout au long de ces années, je ne pourrais répondre à cette question car j'étais incapable de les voir ! Mais aujourd'hui c'est comme si je retrouvais toutes les pièces du puzzle de ma vie, et qu'enfin je réussissais à les assembler.


Bien souvent, lors de la mort d'une personne nous utilisons, nous entendons, l'expression : "notre mari, notre fils, fille, père, mère, ami, frère, soeur, amour nous a quitté". Pourquoi employons-nous cette expression ? Pourquoi avons-nous tant de mal à dire : il ou elle est mort ?


Est-ce que la mort pour nous s'apparente au fait qu'il ou elle nous a quitté ? Et cela de façon inconsciente ? Que ressentons-nous vraiment à ce moment là ? Au moment où la vie d'un être cher s'arrête ?


Un bond dans le passé


Je me suis replongée dans mon plus terrible souvenir, la mort de Joel, mon premier amour. La phrase qui est venue me frapper a été : "Joel nous a quitté". Oui c'était cela, il m'avait quittée ! Je lui avais fait confiance, je m'étais laissée aller à l'aimer et il m'avait quittée ! J'ai commencé à comprendre ce mécanisme à l'intérieur de moi qui me disait : "attention si tu aimes et te laisses aimer tu vas encore vivre ce déchirement de la mort".


Je le rendais responsable de ma souffrance en m'ayant quitté, en acceptant l'invitation de la mort. J'étais encore en colère contre lui, contre elle. Cette voleuse d'amour !


Alors comment m'était-il possible de me laisser aller à l'amour, avec cette peur tapie, cette peur d'être quitté(e) ou plutôt cette peur que la mort revienne m'enlever l'autre.


Allons encore plus loin dans le passé du ailleurs


Une question s'est imposée à moi : "Est-ce que la mort de Joel avait créée cette peur, ou avait-elle activé une mémoire d'une autre vie ?" Puis une autre a suivi, "et si cette peur était depuis toujours présente, depuis ma toute première respiration dans cette vie ?


Tout a un sens, c'est comme si notre route était tracée. Pendant la première partie de ma vie, j'ai vécu dans mon village natal. Puis je l'ai fuit, convaincue qu'ailleurs je serais en paix.

Quelle erreur ! En même temps si je ne l'avais pas fui, je n'aurai pas franchi toutes ces étapes qui m'ont amenée, à cette rencontre il y 3 ans avec mon compagnon.


Comme je vous le disais, dans le post précédent, quand nous nous sommes rencontrés c'était comme si nous nous retrouvions, à partir de ce jour, ils nous étaient impossible de vivre loin l'un de l'autre. Lors de notre premier weekend en amoureux dans le Morvan, nous sommes allés visiter des châteaux. Alors que nous étions en route pour le premier que nous avions choisi dans un élan du coeur, j'ai commencé à me sentir mal dans la voiture.


Difficile d'expliquer ce que je ressentais. Lui était également mal, c'est comme si nous partions vers quelque chose que nous ne voulions pas. Puis nous sommes arrivés et là impossible de descendre de la voiture. Nous étions tous les deux pris de panique, et je me suis mise à pleurer sans en comprendre la raison. Nous avons, à cet instant décidé de partir. Nouvelle erreur Marie !


Le puzzle de la vie


Cet endroit était une pièce de mon puzzle. Alors j'ai accepté de me relier à cet endroit. Je nous ai vu ! C'était à une autre époque, lui allongé sur le sol et moi près de lui à genoux, pleurant la mort de mon bel amour. Au fil de ce film qui se déroulait devant moi, j'ai compris que j'étais arrivée avec ce deuil d'un autre temps à nettoyer. J'ai enfin compris le sens de la mort de mon premier amour : il était un messager qui me montrait la voie de la paix. Mais je n'étais pas prête, je n'avais pas les connaissances que j'ai aujourd'hui.


Je vous avoue que je trouve parfois dur de telles épreuves en guise d'enseignement mais c'est ainsi, c'est ce que nous avons choisi avant notre voyage d'incarnation.


Donc cette peur d'être quittée était bien plus qu'une simple peur. Elle ne pouvait se nettoyer que par la conscience que nous ne sommes que la continuité et la somme des voyages de notre âme.





A suivre...



Posts récents

Voir tout

Commenti

Valutazione 0 stelle su 5.
Non ci sono ancora valutazioni

Aggiungi una valutazione
bottom of page