top of page

Quel est le lien entre les douleurs chroniques et la mémoire karmique de bourreau ?


Et si ces douleurs étaient karmiques ?
La mémoire de bourreau et la douleur chronique

Mylène était une femme d'environ 40 ans. Elle venait vers moi car elle était épuisée par la douleur, la dépression et ce sentiment effroyable qu'elle serait aussi bien morte. "A quoi çà sert de vivre ainsi" m'avoua-t-elle.


Je ne pouvais que trop la comprendre pour avoir vécu pendant trente ans, ce type de pathologie.


Je lui ai demandé de fermer les yeux, afin que je puisse me connecter à elle, à son âme. Immédiatement des images me sont parvenues. Un bourreau, des condamnés...


Je lui en ai fait part. Mais immédiatement elle m'a dit : "oui c'est une mémoire de bourreau mais j'ai déjà travaillé là-dessus. Dans une autre vie, j'ai été torturée et exécutée sur une place publique".


Je lui ai sourit car ce que l'on me montrait c'était une vie dans laquelle elle avait été un bourreau et non pas une victime. Avec délicatesse je lui ai expliqué pour ne pas la choquer et qu'elle ne se sente pas coupable de ces faits.


Les vies antérieures à l'origine de la mémoire de bourreau


Il est important de comprendre que dans les mémoires karmiques nous avons joué plusieurs rôles, Parfois nous avons été des victimes, parfois nous avons été les bourreaux. Pour pouvoir transmuter totalement ces mémoires il est donc important d'aller à la rencontre de toutes les versions de l'histoire.


Quand nous avons été victimes, nous portons au sein de ces mémoires de la colère, de l'injustice parfois même une envie de vengeance. Pour nous libérer totalement nous avons également besoin de libérer toutes les âmes en lien avec ces émotions, de libérer les parts de nous qui portent ces souffrances et notamment cet esprit de vengeance.


Quand nous avons été bourreaux, nous pouvons être sous le coup d'une lourde culpabilité karmique qui nous pousse, dans cette vie à vouloir nous punir par la souffrance que nous avons causé à toutes ces âmes. Ce qui explique en partie les douleurs chroniques, mais pas uniquement.

En effet, certaines de ces âmes sont aussi très en colère, elles réclament réparation et veulent se venger. Certaines traversent les temps pour nous retrouver et s'accrocher à nous, afin de nous empêcher d'être en paix et heureux.


Tout cela est peut-être difficile à croire pour des personnes ignorant tous ce processus d'incarnation et de lois énergétiques. Je fais cela depuis plus de 20 ans et croyez-moi j'en ai vu des choses étranges, des guérisons miraculeuses en libérant des âmes accrochées à des vivants.

La libération des âmes bourreau et victime


Après avoir expliqué tout cela à Mylène nous avons pu commencer le soin de transmutation et de libération. Deux âmes, une mère et sa fille étaient accrochées à elle et refusaient de partir. Elles étaient dans une colère noire et ne voulaient qu'une seule chose : que Mylène souffre !


Alors j'ai parlementé avec elles, je leur ai fait comprendre avec l'aide de la Sainte Trinité leurs histoires communes. Car si Mylène dans une vie avait été leur bourreau, dans une autre vie elle avait été leur victime. Des images leur sont apparues et petit à petit elles se sont souvenues. La paix a enfin pu s'installer et ces deux âmes sont parties.


Mais quelque chose d'autre bloquait. C'était une part de Mylène qui était sous les feux de la vengeance et qui était accrochée à une âme qui avait été son bourreau. Elle faisait avec cette autre âme, ce que cette maman et sa fille lui avaient fait subir. De ce fait, toute la souffrance qu'elle générait à l'autre âme lui était renvoyée par les liens qu'elle avait créé.


Nous avons donc parlé à cette part, transmuté ces liens. A la fin du soin Mylène a ouvert les yeux, des larmes coulaient sur ses joues, et elle m'a dit : "je ne me suis jamais sentie aussi bien dans mon coeur. La plupart de mes douleurs ont disparu. Regarde je peux bouger mes bras !".


Un mois plus tard j'ai reçu un mail de Mylène qui m'annonçait que la plupart des ces douleurs avaient totalement disparu. Pour elle c'était une nouvelle vie.


Le lien entre la mémoire de bourreau et les douleurs chroniques


En lisant cet article, vous avez certainement compris qu'une mémoire de bourreau peut s'exprimer par la douleur dans cette vie, que nous ayons été victime ou bourreau.


Si nous avons été bourreau, la culpabilité et la colère de nos victimes nous maintiennent dans la souffrance.

Si nous avons été victime, notre colère, notre esprit de vengeance, nous renvoient la douleur et la souffrance que nous transmettons à notre bourreau.


Tout est lié, nous envoyons de la colère en souhaitant le pire à l'autre, l'autre vit le pire. Et comme nous avons créé ce lien, nous recevons en retour sa souffrance sous formes de douleurs.


En tant que Victime et Bourreau, nous pouvons aussi porter les blessures éthériques qui sont le reflet des douleurs créée dans l'autre vie.


D'ailleurs bien souvent les personnes qui souffrent beaucoup disent : "oh j'ai du être bourreau dans une autre vie". Mais oui c'est une vérité. Ce genre de phrase ne vient pas à elles par hasard. Ce sont des messages pour leur faire prendre conscience de ces mémoires à transmuter.


Et vous, vous arrive-t-il de penser que vous avez été un bourreau ?






380 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios

Obtuvo 0 de 5 estrellas.
Aún no hay calificaciones

Agrega una calificación
bottom of page