top of page

Le syndrome de Judas

Connaissez-vous le syndrome de Judas et son lien avec le manque d'argent et de reconnaissance ?

Le syndrome de Judas
Le syndrome de Judas

Heure et lieu

07 mars 2024, 19:30 – 23:30

Se libérer du syndrome de Judas

À propos de l'événement

Le syndrome de Judas

· Avez-vous l’impression de ne pouvoir faire confiance à personne ?

· Vivez-vous ou avez-vous vécu de nombreuses trahisons dans votre vie ?

· Avez-vous l’impression d’être comme montrer du doigt, mis à l’écart ?

· Avez-vous l’impression d’être constamment jugé(e) ?

· Avez-vous l’impression que quoi que vous fassiez, vous êtes seul(e) ?

· Avez-vous l’impression que malgré tous vos efforts pour améliorer votre vie, rien ne change. Les problèmes d’argent, la trahison reviennent sans cesse ?

· Avez-vous l’impression que l’argent vous file entre les doigts ?

· Vivez-vous toujours des fins de mois difficiles ?

Si ces  questions résonnent en vous,  alors il est fort probable que vous viviez le syndrome de Judas.

Mais qu’est-ce que c’est ?

Vous l’aurez compris que ce syndrome est lié à l’histoire de Judas. Celui qui a trahi Jésus pour une somme d’argent. Bon je raccourcis l’histoire, pour vous dévoiler la fin qui est le cœur de ce syndrome. Quand Judas compris qu’il avait mené Jésus à la mort, il a rendu cet argent taché de sang, et par culpabilité il s’est donné la mort par pendaison.

Ce syndrome correspond à la mémoire de cette histoire, que l’on soit croyant ou non, qu’elle soit vraie ou non, peu importe. Nous en portons la mémoire, elle fait partie de l’histoire de l’humanité.

Les personnes qui portent cette mémoire, ont l’impression que peu importe ce qu’elles font, elles manquent toujours d’argent. C’est comme si l’argent filait entre leurs doigts, disparaissaient.

L’argent rentre mais sort aussi vite

C’est comme si elles étaient condamnées à rester pauvres, et surtout à plier sous un poids de culpabilité dont elles n’en comprennent pas vraiment les origines.

De plus au cours de leur vie, elles vont à plusieurs reprises vivre les mêmes schémas.

· En amour, elles vont souvent être trahies par l’être aimé, ainsi qu’en amitié.

· Au niveau professionnel, même si elles sont de supers salariées, les promotions, les reconnaissances seront toujours pour leurs collègues.

· Au niveau familial, elles auront l’impression de ne pas compter, d’être la dernière roue du carrosse. Elles seront bien souvent montrées du doigt par les autres membres de la famille qui les tiendront responsables de tout forme de conflits.

Vivre ce syndrome, c’est une vraie condamnation à la non réussite.

En effet, c’est comme si la personne se donnait tous les moyens pour réussir, mais qu’à chaque fois qu’elle est prête à atteindre le succès, tout s’effondre..

Tout devient un éternel recommencement avec toujours la même fin : le manque.

Le manque, à tous les niveaux, va les entrainer à devenir des dépendants affectifs, et autres formes de dépendance, par peur de ne pas être aimées, acceptées. Elles vont donc s’oublier pour faire plaisir aux autres, comme si elles voulaient se racheter.

Dans les faits, c’est exactement cela ; Cette mémoire de Judas, les maintient dans une violente culpabilité, et un non amour pour elles mêmes. Ce qui  les entrainent donc à s’autopunir encore et encore pour être pardonnées.

Bien sûr, tout cela est au niveau de l’inconscient. Oui quelles personnes voudraient volontairement se punir ?

Cette autopunition prendra la forme d’un auto-sabotage créé par le doute en ses propres capacités.

En amour, elles se demanderont ce que l’autre peut bien leur trouver de bien pour les aimer. Donc le doute viendra s’immiscer dans la relation menant jusqu’à la trahison de l’autre.

Au niveau professionnel, le doute en leurs capacités les empêchera d’oser réclamer ce qui leur est dû. C’est ainsi qu’elles laisseront des collègues s’approprier leur travail et leur réussite. Ce schéma les poussera soit à démissionner ou à se faire licencier.

Vivre avec ce syndrome n’est pas juste, et ce sentiment d’injustice est aussi un trait commun aux personnes qui portent cette mémoire de Judas.

Alors comment dépasser ce syndrome ?

La première étape sera de le reconnaitre. Ensuite, de comprendre que si vous le vivez c’est que votre âme a choisi cette vie pour venir vous en libérer. Cette prise de conscience est primordiale. En effet, trop de personnes croient que c’est leur karma et que ce sera ainsi jusqu’à la fin de leur vie.

Mais non ! Chaque vie que nous incarnons a pour but de nettoyer, de trouver la paix avec ce que nous sommes venus expérimenter.

Alors cessez de croire, que tout est perdu et acceptez cette prise de conscience !

Ensuite cette étape sera de vivre une libération karmique multidimensionnelle.

C’est ce que je vous propose de vivre Jeudi 7 mars à 19h30. Pendant ce soin, nous irons à la rencontre de ce syndrome et de sa mémoire pour vivre la paix à tous les niveaux.

Nous irons non seulement vous permettre de vivre la paix, mais nous permettrons aussi à votre lignée familiale de vivre cette paix. Car tout est lié, et nous transmettons à nos descendants tout ce que nous n’avons pas intégré et accepté.

Vivre cette transmutation sera donc, non seulement un cadeau pour vous, mais aussi pour vos descendants et descendants à naitre.

Réservez vite votre place, car le nombre de places est limité. Si vous  ne pouvez pas assisté au direct, vous recevrez le lendemain le replay.

Au plaisir de vous rencontrer lors de cette soirée

Place

  • Syndrome de Judas

    37,00 €

Total

0,00 €

Partager cet événement

bottom of page