top of page

Découvrez un des freins à la connexion à vos guides


Vous souvenez-vous de cette chanson d'Annie Cordy "je voudrais ben, mais je peux point...".


Parfois avec nos guides, c'est un peu la même chose, nous voudrions bien mais sous ne pouvons pas.




Pourquoi ?


Il y a plusieurs causes, mais aujourd'hui je voudrais vous parler d'une peur. Oui vous avez bien lu ! Vous devez vous dire, mais non je n'ai pas peur, moi je veux me connecter à mes guides.


Et vous avez bien raison. Seulement parfois des peurs sont inconscientes. Nous ne les percevons pas justement parce qu'à un moment donné, quand cette peur s'est mise en place nous n'avions pas les ressources nécessaires. Et cette peur c'est un peu comme un bouclier pour nous protéger.


La peur d'être relié(e) à nos guides


Cette peur bien souvent prend ses racines dans d'autres vies, lors d'autres voyages de notre âme. Elle nous dit inconsciemment : " attention si tu es relié(e), tu vas perdre ton pouvoir, ton contrôle sur ta vie".


Elle est attachée à deux voeux :

  • Le voeu d'obéissance

  • Le voeu d'allégence

Ces deux voeux sont puissants, lorsque nous les avons prononcés, nous avons promis, jurés, d'obéir aveuglément, sans tenir compte de nous, de nos besoins, de nos familles. C'est à dire si sous l'emprise de ces voeux la confrérie, ou autre collectif à qui nous nous sommes voués, nous a ordonné de trahir nos proches, nous l'avons fait. Parfois les conséquences de nos actes ont été très lourdes de regrets et de culpabilité.


Ces deux voeux, nous ont retiré tout droit, et nous ont encombré, chargé d'obligations. Allant jusqu'à nous sacrifier pour la cause à laquelle nous étions fidèle.

Des voeux aux mémoires karmiques


Si nous sommes arrivés dans cette incarnation avec dans notre bagage karmique, ces voeux, c'est à dire si nous ne les avons pas annulés avant, ils continuent de vivre en arrière plan. C'est à dire que nous les portons sous forme de mémoires dans notre corps.


Comme toute mémoire, il est difficile d'en être conscient. Nous avons besoin d'être dans la présence de nos vies, des schémas répétitifs que nous reproduisons. Mais bien souvent, les préoccupations quotidiennes, nous en empêchent.




Les conséquences de ces voeux


Une des grandes conséquences est cette peur. Cette peur qu'en étant relié à nos guides nous soyons obligés de suivre leurs demandes, de modifier notre vie, de ne plus vivre la même vie.


Nous avons peur de nous retrouver avec des obligations. C'est un vrai combat en nous. Nous voulons nous relier et en même temps nous avons peur que leurs demandes ne correspondent pas à nos désirs, nos envies.


Cette peur nous maintient dans un contrôle permanent avec ce besoin impérieux de tout maitriser, et c'est là le problème.


Car ce besoin de maitriser notre vie vient en opposition avec l'aide et le soutien de nos guides.

Cette peur je la connais bien !


J'étais convaincue, que si j'étais connectée à eux, ils allaient me demander de changer ma façon de vivre, de manger différemment. Alors moi qui suis gourmande, c'était hors de question !

J'avais également peur qu'ils me demandent de faire le tri dans mes proches, enfin j'avais peur qu'ils deviennent plus que des guides, qu'ils deviennent des patrons intransigeants, avec des "Il faut, tu dois, etc...".


Sincèrement je trouvais que j'avais bien assez d'obligations comme çà sans venir en plus m'en rajouter. Alors je refusais, je bloquais moi-même ma connexion.


Résultat : un combat intérieur entre la part de moi qui voulait et l'autre qui voulait garder sa liberté.

Il m'a fallu quelques années pour comprendre que cette peur était sans fondement, et qu'elle était liée à des voeux qui avaient été faits, certes au nom d'un quelconque Dieu, mais avant tout fait à d'autres humains.


Le jour où j'ai compris cela, j'ai pu me libérer de ces voeux et enfin accepter ma connexion.


Aujourd'hui je comprends que j'ai eu raison, car non seulement, ils me permettent de m'alléger au niveau des obligations que je m'imposais mais en plus, la vie même si comme tout le monde, elle me fait vivre des hauts et des bas, est plus douce.


Ce n'est plus une survie de chaque jour comme avant. C'est bien plus reposant, car je ne sais pas pour vous, mais combattre chaque jour, c'est épuisant....


Comment savoir si vous aussi vous avez cette peur ?


C'est simple, posez-vous en conscience, et dites à voix haute "Je veux me relier à mes guides". Et écoutez vos pensées.... Entendez-vous des oui.... mais....


Ecoutez votre corps, est-il léger, heureux ? Ressentez-vous que de douces sensations ? Une belle expansion ?


Ou au contraire, ressentez-vous des douleurs, des sensations désagréables, de la tristesse, de la colère, de la honte, de la culpabilité, de la peur de pas être digne....


Vous avez votre réponse. Il vous ne vous reste plus qu'à vous libérer de cette peur...







883 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page