top of page

Quel est la différence entre le voeu de souffrance et le voeu de fidélité à la souffrance ?

Dernière mise à jour : 9 juil.


Rencontrer sa douleur une première étape...
La souffrance physique et psychique si elles venaient d'ailleurs ?











Le voeu de souffrance, c'est quoi ?


Le voeu de souffrance, est un voeu karmique, qui s'active lors des incarnations suivantes, jusqu'à ce que l'âme en prenne conscience et s'en libère. Ce voeu est posé par l'âme elle même pour se punir d'un acte qu'elle a posé ou pas posé, et qui a provoqué une grande souffrance voir même la mort.


La culpabilité et la souffrance


Ce voeu est lié à une forte culpabilité qui s'exprime tout au long de l'incarnation. La personne va se sentir coupable dans toutes sortes de situation, même lorsqu'elle est dans son juste droit, elle finira par s'accuser, se rendre responsable de ce qui se produit. Ce voeu est terrible, car bien souvent les personnes qui le porte, se voit toujours dans l'obligation d'aider les autres, de souffrir si l'aide ne sert à rien. Il va générer un sentiment d'impuissance qui viendra nourrir la culpabilité. Un cercle infernal.


L'impuissance et la souffrance


Cette impuissance se fera ressentir dans à peu près tout, et poussera la personne a vouloir contrôler tout. Ce sera très difficile pour elle, de lâcher prise. Physiquement son corps sera sans cesse sous tension, avec une anxiété génralisée qui sera nourrit par de nombreuses peurs, dont la peur de voir l'autre souffrir.

Alors la personne se sentira prise d'une mission d'aider l'autre coûte que coûte même si l'autre ne lui a rien demandé. Face à cette impuissance, et cette culpabilité, petit à petit, la personne va perdre confiane en elle, perdre la foi, et va se laisser enliser dans une fatigue sans nom.


Prendre conscience de ce voeu, est vraiment important, car c'est grâce à cette prise de conscience, que ce voeu pourra être annulé ainsi que tout ce qui est lié.

Maintenant que je vous ai parlé du voeu de souffrance, revenons au sujet du jour le voeu de fidélité à la souffrance.


Le voeu de fidélité à la souffrance


A la base il existe une mémoire de voeu de souffrance, mais là, où la différence est immense c'est la fidélité. Dans le voeu de souffrance la personne fait tout pour que l'autre ne souffre pas quitte à s'épuiser.


Mais dans celui-ci, non seulement elle va faire la même chose, mais en plus elle va mémoriser en ses corps toutes les souffrances de ses proches et des moins proches.


Alors imaginez quelques instants l'impact des travailleurs de lumière sur leur santé et leur bien être !

Un parcours de souffrance


Pour la plupart qui lisez ce post, vous me connaissez, mais pour vous qui me découvrez je vais en quelques mots vous parlez de moi. Je suis née dans la souffrance physique et psychique. Quoique je fassais, je n'avais jamais de répit. Bien souvent je disais que j'avais l'impression d'avoir 80 ans... Je ne me trompais pas vraiment !


Depuis plusieurs jours je me levais avec la tristesse, et je m'endormais avec la tristesse. Elle était là un peu comme si elle m'épiait. Elle ne se présentait pas franchement. Mais je ressentais, ces larmes qui étaient figées, qui ne voulaient pas couler. Je me suis posée pour aller à sa rencontre mais impossible d'entamer un dialogue.


Enervée j'ai décidé de me changer les idées. Je suis allée dans le jardin, faire un peu de nettoyage. Au fur et à mesure, que j'avançais, que j'arrachais des racines, coupaient des mauvaises herbes, je sentais cette tristesse qui devenait de plus en plus lourde. Puis j'ai senti une âme près de moi.


Au début, j'ai été plutôt désagréable en lui criant de trouver un autre passeur. Puis dans ma tête la chanson des roses blanches s'est mise à tourner en boucle. C'était le signe de la présence de maman. Alors je me suis arrêtée. J'ai senti sa main carresser ma tête et là je suis tombée à genoux pleurant comme une petite fille. Elle me disait : "calme toi tout va bien se passer." Mais mes larmes redoublaient d'intensité, j'étais tellement fatiguée de souffrir !


Puis elle m'a dit :"Il y a quelqu'un qui veut te parler, tu veux bien l'écouter ?" J'ai hoché la tête. C'était Joël mon bel amour mort bien trop jeune. Voici ce qu'il m'a dit :" Maya, il est temps pour toi de te défaire de ton voeu de fidélité à la souffrance. Tu portes non seulement ta propre souffrance mais aussi celle de ta maman, de tous tes protégés, de toutes les personnes que tu aides. Tu cristallises toutes formes de souffrance, même celle d'une fourmi écrasée. Tu m'as juré fidélité de souffrance à ma mort parce que tu te croyais coupable. Entends moi, tu n'étais pas responsable ! LIbère toi maintenant de ce veou de fidélité à la souffrance, et de ce voeu de destruction par punition."


J'étais toujours à genoux, je pleurais en criant, tout mon corps se déchainait. Ils m'ont accompagné, à annuler ces voeux, à annuler toutes les racines, et surtout à déprogrammer tous ces schémas que j'avais créés. J'avais l'impression de passer dans une machine à laver. Je me suis allongée sur l'herbe, les larmes coulaient toujours, ma vie défilait devant mes yeux.... Le soulagement s'installait, la paix m'enveloppait. Je voyais une lumière verte et bleue m'enveloppait. Je ne sais pas combien de temps je suis restée ainsi...





Se libérer du voeu de fidélité à la souffrance oui mais !


Je pensais que le travaille était terminé. Mais non ! Maman et Joël me laissaient juste un peu de répit. Le lendemain matin ils se sont représentés pour m'expliquer en profondeur les anathèmes. Et me voilà reparti pour un tour de machine à laver.


J'avais tant d'anathèmes en moi; celui qui me maintenait dans la souffrance, celui qui m'isolait du monde et de la vie sociale, celui qui m'empêchait de faire confiance aux humains, celui de la punition et de l'exclusion, celui de la déchéanc, celui de la fidélité à la tristesse et de la mort. Et surtout celui qui me coupait de la totalité de mes facultés de guérisseuse


Une fois toutes ces libérations effectuées, j'ai demandé à Joël si maintenant c'était fini. Non pas encore, tu as une dernière chose à faire, le pardon. Tout de suite je lui ai demandé à qui je devais demander pardon. Sa réponse fut toi. Je lui ai répondu : "mais comment faire ?" Tu demandes puis tu laisses faire tout simplement. Je me suis allongée dans l'herbe j'ai posé ma demande et la magie a opéré. Toute ma vie défilait, tous ces moments où je m'étais sentie coupable de ne pas pouvoir empêcher la souffrance de mes proches, des âmes qui venaient à moi.


J'ai laissé ce travail se faire, puis une phrase s'est présentée : "je ne suis pas responsable de la souffrance, de la mort et du bien être de mes proches et des qutres". C'était une évidence ! Mais je m'étais mis cette responsabilité de tout faire pour que les autres ne souffrent pas ou ne meurent. Quelle illustion ! Quel poids en moins !


Tout s'éclairait, tout prenait un sens.... Merci merci maman, merci merci Joël mon bel ange gardien.


La compréhension de la souffrance


Je venais de comprendre pourquoi à chaque fois que l'âme de maman se présentait ou celle de Joël j'étais dans la souffrance. Je croyais que c'étaient eux qui souffraient, qu'ils n'étaient pas dans la lumière, qu'ils m'en voulaient, qu'ils étaient en colère. Tous ces voeux me rendaient aveugles et sourdes. Ils venaient m'aider mais comme j'avais ces voeux, je refusais, inconsciemment bien sûr de recevoir leur aide. C'est vrai quoi, me libérer de la souffrance qu'elle idée ! Quand ils se présentaient ils me faisaient ressentir les souffrances que j'avais gardé, pour que je prenne conscience de mes voeux. Ils n'avaient pas besoin de mon aide, j'avais besoin juste d'accepter que j'avais le droit d'être aider, et de recevoir cette aide.


Vous l'aurez compris tous ces voeux sont liés à des expériences karmiques, cette vie est juste venue me les montrer.


Tant d'années à batailler contre la souffrance, alors que c'était moi qui l'invitait à s'installer et à ne pas me quitter surtout !


Ce texte est déjà bien long, pourtant j'ai tant de choses à vous transmettre. Je lui donnerai une suite enfin plusieurs suite pour vous expliquer ces différents anathèmes car je veux vraiment que vous puissiez vous aussi prendre conscience et vous libérer.







222 vues

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page