ga('require', 'GTM-TF4L5TX');

Vous me manquez de respect !


Samedi je suis allée faire des courses. Action plutôt banale pour un samedi !


Mais attention à l'arbre, qui peut se cacher dans la forêt.


J'arrive chez le fromager, j'entre, je dis bonjour et je demande s'il reste de la féta.


La dame me répond "oui" tout en saisissant un récipient dans la vitrine, juste sous mon nez.


Quelle idiote ! Ai-je pensé. Je ne l'avais pas vu !


Donc naturellement je verbalise cette pensée...


Et là surprenant, la dame me lance :

- C'est normal que vous ne l'ayez pas vu !

- Ah bon ! Pourquoi ? Rétorquai-je

- Parce que vous avez vos lunettes de soleil.


Alors là je ne comprenais pas trop, où elle voulait en venir, mais je n'ai pas tardé à le savoir car elle continua :

- C'est un manque de respect de garder vos lunettes !


Je suis restée un peu scotchée ! Après quelques secondes pour analyser ce qui se passait je lui ai posé la simple question :

- Ah oui ! En quoi le fait que je garde mes lunettes prouve que je vous manque de respect ? Cela prouve juste que j'ai gardé mes lunettes.


Et elle de me bredouiller un :

- Ben...


Et c'est tout, elle même était incapable d'expliquer comment le fait de garder mes lunettes était un manque de respect à son encontre.


Je venais de tomber sur une personne qui avait des règles très strictes et en plus orienter externe pour satisfaire ces valeurs.


La pauvre elle devait se trouver très souvent non respectée !


En effet, nos réactions émotionnelles sont fortement liées aux valeurs que nous chérissons et surtout à leur définition et aux règles que nous avons inconsciemment mise en place.


Les valeurs sont de vraies guides, ce sont des critères d'une hiérarchie très élevée, qui nous permettent de définir ce qui est bien, beau, bon, mauvais et ce en fonction d'un code moral que nous croyons juste. Ce sont elles qui vont nous pousser à passer à l'action en nous motivant, soit pour aller vers ou pour fuir.


Pour cette dame, elle se sentait respectée uniquement si les autres agissaient tel qu'elle estimait bien sans prendre en compte que nous sommes tous différents, que nous avons nos propres définitions et que nous avons des chemins de vie personnels.


Si nous construisons nos valeurs en fonction du regard des autres nous avons donc toutes les chances de ne jamais être heureux !


Alors la solution est de prendre le temps de reconnaitre quelles sont nos valeurs les plus importantes et de regarder quelles sont les règles qui les ont construites.



Reprenons l'exemple du respect de cette dame.


1- Définition

- Qu'est-ce que çà veut dire pour vous le respect ? Que devrait-il se passer pour que vous vous sentiez respectée ? Comment ? Quand ? Où ?


Sa définition : et bien elle n'en avait pas vraiment.


La définition se veut concrète, qui ne dépend que de soi, pratique et facile à reproduire au quotidien.


2 - Les règles

Qu'est-ce qu'il faudrait pour vous sentir respectée ? Qu'est-ce qu'il devrait se passer pour que vous vous sentiez respectée.


Pour elle c'était important que tout le monde lui dise bonjour, merci et agisse comme elle agirait dans la même situation.


Voici des règles bien rigides, de cadre de référence externe c'est à dire qu'elle attendait des autres et ainsi leur donnait tout pouvoir sur sa vie et son bien être


Pour cette personne il était vraiment important de changer ses règles.


En effet, si je reprends l'exemple des lunettes, quand je suis entrée j'ai dit bonjour avec un sourire . J'avais répondu à une de ces règles donc elle aurait du se sentir respectée, mais non car je suis entrée avec mes lunettes.


S'est-elle seulement demandé pourquoi je les avais gardées ? Est-ce que j'avais un problème aux yeux et que la lumière des néons me gênait ?


Elle se serait rendu compte que ce n'était pas un manque de respect. Bon en réalité j'avais totalement oublié et en plus comme se sont des lunettes de vue j'ai tendance à rarement les retirer.


Bien souvent nous ramenons tout à nous sans nous soucier de l'autre. Imaginons que le voisin qui d'habitude, nous dit pas bonjour, un matin il ne nous salue pas. Tout de suite notre mental destructeur va se mettre à bavarder en inventant toutes sortes de possibilités. "tiens il me fait la gueule" "Qu'est-ce que j'ai bien pu lui faire" et ensuite nous allons agrémenter tout cela par des jugements de valeurs "Quel con !" "De toute façon je savais que je ne pouvais pas compter sur lui" etc...


Mais peut-être que cet homme vient de recevoir une mauvaise nouvelle et que son attention est totalement absorbée par ce qu'il vient d'apprendre. Et nous plutôt que de faire preuve de compassion et d'empathie nous devenons de vraies harpies.


Notre modèle du monde est le notre et non celui de tout le monde alors si nous voulons nous donner le droit d'être en paix avec nous-mêmes et les autres peut-être serait-il bénéfique pour nous de revoir nos valeurs et de les modifier et de garder à l'esprit que l'agissement de l'autre n'a pas toujours pour but de nous blesser.


Il y a quelques années j'ai revu toutes mes valeurs, leurs hiérarchies, leurs définitions, et leurs règles et je peux vous assurer que ma vie est devenue bien plus simple et surtout je suis devenue le seul capitaine à bord de mon navire.


Et vous quand allez-vous décidé de reprendre les commandes de votre vie ? Après la lecture de ce texte ou bien demain ?













  • Facebook Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • YouTube Social  Icon

Marie-Noelle BON - Médium et guérisseuse 

Tél. 07 86 88 76 85