top of page

Comment grandir sans amour ?


Certains bébés viennent au monde enveloppés d'amour. Ils sont le fruit d'un désir commun, d'avoir un enfant. Ils grandissent dans un cocon d'amour, de bienveillance, d'écoute, d'admiration de la part de leur papa et maman.


Ont-ils plus de chance que les autres ? Ceux qui sont des erreurs de parcours, ceux qui sont arrivés comme çà sans ce désir aimant de deux êtres ?


On pourrait croire que ces bébés de l'amour, vont grandir, dans l'assurance, l'estime d'eux-mêmes, la reconnaissance de leur droit à exister. Que pour eux la vie ne sera que sourire, et réussite dans tous les domaines !


Et que les autres les bébés, les erreurs, sont voués à la souffrance, à l'humiliation, à la honte d'être ou ne pas être et aux échecs, voire même finir en prison. De vrais graines de voyous !


Mais est-ce que l'amour des parents est l'ingrédient principal pour l'équilibre ?


Avant j'aurai été tenté de vous répondre oui, l'amour est primordial pour grandir, pour devenir un adulte équilibré. Mais un jour, j'ai rencontré un jeune homme. Il avait 25 ans. Il était totalement perdu dans sa vie et dans son coeur. Il ne savait plus qui il était, il avait l'impression que personne ne l'aimait, qu'il était nul ! Son enfance, avait été un paradis sur terre. Non seulement ses parents l'avaient désiré, aimé, entouré de bienveillance, d'écoute. L'encourageant, le rassurant dans tous ces choix, mais en plus, il avait grandi dans un milieu très favorisé. Ce bébé faisait partie de ces chanceux, pourrions-nous dire. C'était un petit prince, aimé, respecté, et riche...


Pourtant, sa vie était le parfait reflet de l'échec total. Pas de travail, pas d'amis, peu d'amoureuse, sa vie était un vrai néant sans but...

Surprenant n'est-ce pas ? Je vous avoue qu'au début, je l'ai jugé. Je me disais en moi :"mais de quoi se plaint-il ? Il a des parents qui l'aiment, le respectent. En plus il n'a jamais connu un frigo vide, avec ses grilles vides qui vous rigolent au nez." Comme si elles voulaient vous rappeler que vous avez vraiment touché le fond ! J'ajoutais même, il n'en n'a pas assez bavé !


Bon normal, son enfance et sa vie, étaient à l'opposé de la mienne ! Pas très beau de juger ainsi l'autre, n'est-ce pas ?


D'une enfance cahotique au succès mondial


Un jour que j'étais en train de me lamenter sur ma prorpe existence. Mon chapelet de reproches sur mon enfance, ce manque d'amour, de tendresse, d'argent tournait en boucle. Enfin j'accusais la terre entière et même au-delà ! J'étais convaincue que je n'avais aucune chance de réussite. Je n'avais pas fait de grandes études, j'étais née dans une famille pauvre où l'amour avait été remplacé par la survie de chaque jour.

J'étais là, à ne rien faire de ma vie, en quoi c'était utile de me bouger.


Mon sort avait été décidé dès le départ !

Je trainais dans une librairie, oui j'aimais vivre au travers les histoires des autres. J'errais à la recherche d'un livre, qui pourrait le temps de sa lecture, me faire oublier ma misérable existence, quand j'ai été attirée par un livre. Ce n'était pas le style d'ouvrage que je lisais, j'étais plus roman, polar. j'ai acheté ce livre sans trop savoir pourquoi à l'époque. C'était l'histoire vraie d'un homme, aujourd'hui grand patron. Il racontait son parcours, comment d'enfant privé d'accès à l'école, avec des parents enfin plutôt des géniteurs, totalement absents, il avait réussi. Le mot "réussir est bien faible" !


Pourquoi certains réussissent et d'autres non ?


C'est comme si ces deux personnes avaient échangées leurs rôles en cours de vie. Celui qui aurait dû, adulte être fier de lui, avoir une confiance en lui sans faille, parce qu'il avait grandi dans l'amour était au fond du trou. Alors que l'autre, l'enfant erreur, qui avait souffert de manque à tous les niveaux avait construit un empire.

Quel est donc cet ingrédient secret ?


Cet homme, ce grand patron, s'était construit lui-même, sans se laisser définir par qui que ce soit. Il avait du apprendre à survivre pour vivre. Ces épreuves lui avaient permis de voir en lui sa force, sa détermination, avaient fait grandir en lui l'estime pour lui. . Il était tellement pris dans les tourments de la vie qu'il n'avait pas eu le temps de se lamenter sur lui-même. Il avait su regarder sa vie avec un autre regard.


Il s'aimait et avait la foi. Foi en lui et en la vie !

Donc c'est bien l'amour qui nous permet de dépasser les épreuves de la vie. C'est bien lui qui nous donne la force d'avancer, de créer, de vivre dans l'abondance à tous les niveaux.


Oui l'amour, mais pas l'amour de nos parents, de notre environnement, non ! L'amour de nous !


Comment s'aimer ? Telle est la grande question !


Tout serait tellement plus simple si nous avions une baguette magique pour effacer tout ce que les autres ont défini de nous !

J'ai découvert que cette baguette magique, nous en avions toutes et tous une à notre disposition, mais nous n'en n'avons pas le mode d'emploi.


Cette baguette c'est l'intention ! Pas une simple intention comme celle d'aller acheter une baguette, chez le boulanger ! non ! Une vraie intention de coeur, une intention chargée d'émotion d'amour et de gratitude.


S'aimer, part de cette intention, se nourrit chaque jour ; en cessant de ruminer tout ce que d'autres ont pu dire sur nous et en nous focalisant sur nos qualités, nos réussites ?


Tout commence à l'intérieur de nous, en nous sommeillent de vraies richesses. Nous avons juste à en être conscient(e), pour qu'elles s'éveillent à notre vie.

Facile à dire, pensez-vous, à cet instant ? Je vais vous délivrer un autre secret : c'est justement parce que c'est facile que nous doutons.


Ne nous a-t-on pas appris depuis notre plus jeune âge que tout est compliqué, qu'il faut travailler dur pour réussir ? En plus, nous nous sommes laissés(es) engluer dans cette notion d'égo. L'égo, parait-il, est l'ennemi du sage, de la paix...


Drôle d'idée, comment le fait de s'aimer, de s'admirer, d'être bienveillant envers soi-même soit mal. Nourrir notre ego d'amour, de sincérité, d'humilité, n'est-il pas une magnifique façon de vivre en paix avec nous-mêmes ?

Pour nous aimer nous avons besoin de nous accepter tel que nous sommes, de nous aimer, et surtout de nous pardonner, non pas d'avoir fait du mal aux autres. Non, de tout le mal que nous nous sommes fait en nous jugeant.


Je vais vous offrir un cadeau, une méditation avec une clé sacrée. Vous avez juste à cliquer sur le bouton ci-dessous


Esssayez, qu'avez-vous à perdre ?


Cliquez sur le bouton ci-dessous, et sélectionnez l'audio : s'aimer, se pardonner, s'accepter



Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page