top of page

Entre nous tout est fini ! Je te quitte !


Avez-vous déjà prononcé cette phrase ? Je pense que oui !


Il est bien rare aujourd'hui de rencontrer à 16 ans le grand amour qui nous nourrira jusqu'à la fin de notre vie.


Nous croisons plusieurs amours durant une vie, mais il est parfois bien difficile de se reconstruire après une rupture.



Nous portons les empreintes de cette relation que nous tentons d'effacer.

Lors d'une nouvelle rencontre au début tout semble parfait. Nous sommes sur un petit nuage ! Mais bien vite ce petit nuage se transforme et devient un gros nuage noir. Il se charge de tous les souvenirs de la relation passée qui nous ont blessés(es), et tout se mélange. Le passé, le présent, nous les comparons, et les laissons nous diriger, créer notre futur, notre future rupture !


Cet accord parfait se voit terni, par de trop nombreuses peurs. Toutes ces peurs qui ont été créées à partir des disputes, des trahisons, des mensonges, des non dits. C'est ainsi que notre coeur qui s'était ouvert en grand pour laisser place à ce nouvel amour, se referme chaque jour davantage car il refuse de souffrir à nouveau. Petit à petit nous nous éloignons de l'autre, un fossé de non-dits, de reproches se crée, jusqu'au moment où toute paix n'est plus possible.


C'est comme si nous anticipions de revivre les mêmes déceptions !


Si nous regardons bien, chaque individu est différent, donc, chaque relation devrait être différente. Alors pourquoi revivons toujours ces mêmes cycles qui nous nous mènent au même résultat. ?


Les ancres mentales et émotionnelles


Nous sommes des êtres de mémoires. Nos corps, physiques, émotionnels, mentals, énergétiques portent toutes nos souffrances, toutes nos peurs, tous nos doutes, toutes nos colères. Ils mémorisent chaque mot prononcé, entendu, chaque émotion ressentie.


A partir de ces mémoires, des liens, des chaines vont se créer et s'attacher à des évènements.

Par exemple, imaginons que dans le passé votre compagnon, ou votre compagne avait souvent des retards, et invoquaient des raisons professionnelles. Puis un jour vous avez découvert que ces raisons étaient un autre ou une autre.... Vous vous êtes séparé(e), le temps est passé, vous rencontrez une nouvelle personne. Tout est beau, léger, l'amour est de nouveau dans votre vie. Mais un jour ce nouvel amour est en retard. Automatiquement ces vieux souvenirs de trahison vont revenir en force. Telle une vague qui va noyer toute la confiance que nous avions redonné(e). Le doute va s'installer, grandir chaque jour, donnant naissance à la méfiance, aux reproches, à la peur de revivre encore une nouvelle trahison, une nouvelle séparation. Malheureusement bien souvent l'histoire se termine....


Vous comprenez qu'il est bien difficile de vivre une relation harmonieuse quand le doute et la méfiance sont les chefs de file des sentiments des pensées et donc de nos réactions !

Mais comment se reconstruire ?

Toute reconstruction demande des fondations saines pour pouvoir résister aux évènements de la vie, pour accepter l'autre avec ses parts de lumière et d'ombre. Alors si nous commençons une nouvelle relation sans tenir compte de toutes ces mémoires, ces empreintes, nous ne nous donnons aucune chance.


Car nous ne sommes pas dans le pouvoir de la création mais nous sommes soumis à ces mémoires de peurs, de souffrance.


Nettoyer les fondations, c'est nettoyer non seulement ces mémoires mais également tout ce qui est lié. La relation en elle même, les personnes qui ont été en lien, les lieux, les objets, les animaux, les plantes, enfin tout ce qui a pu être en lien avec notre histoire.


Il est aussi important de nettoyer toutes les projections que nous avons faites au moment et le temps de la rupture. Toutes ces réalités de solitude, de tristesse, que nos pensées du moment on créées. Et un autre point important est d'annuler toutes les promesses que nous nous sommes faites, telles que "plus jamais je ne pourrais faire confiance, ou plus jamais je n'aimerais". Ou encore ces petites phrases qui nous semblent anodines, telles que :"mieux vaut être seul(e) que mal accompagner", "les hommes ou les femmes sont tous ou toutes des....".


Chaque mot, chaque pensée, chaque émotion est énergie. Ces énergies sont les créateurs de nos vies.

Se redonner de l'estime de soi


Après une rupture, notre estime, notre amour de nous sont bien souvent salis. Nous pouvons nous sentir humilié(e), trahi(e). Nous pouvons nous en vouloir d'avoir été aussi stupide d'avoir cru en l'amour. Nous pouvons nous malmener en nous critiquant, en nous dévalorisant. Il est donc important, d'aller à la rencontre de ces parts de nous, pour les rassurer, les câliner, réapprendre à les aimer, à être en compassion pour elles. Mais comme notre seul but est d'oublier, nous nous oublions, nous les oublions. Elles restent en nous, comme des gardiennes qui nous rappellent qu'aimer est souffrance, et du coup, nous nous aimons chaque jour de moins en moins. Nous pouvons devenir aigri(e), aigri(e) de la vie.


Nous récoltons ce que nous semons


Pendant des années après une rupture qui m'avait profondément meutrie, je cherchais l'amour avec une liste de je ne veux pas ceci ou cela. Je me sentais forte avec ma liste et convaincue que le prince charmant se présenterait. Mais à chaque fois, tout ce que je ne voulais pas s'imposait. A chaque fois, ces nouvelles rencontres connaissaient la même fin. Je n'avais pas compris que tout ce que je refusais de vouloir, en réalité, c'était ce que je semais, et que je ne pouvais donc récolter que cela. Par cette liste, je vivais dans la comparaison de cette autre relation, et que cette comparaison, était un puissant lien qui me maintenait dans la souffrance de ces moments que je voulais ne pas revivre.


J'ai mis longtemps à comprendre que tant que je n'avais pas nettoyé mon jardin intérieur de tous ces mauvais souvenirs, je ne faisais que de les resemer ! Et récolter leurs fruits pourris !

Nous oublions trop souvent que de nombreuses petites choses du quotidien nous rappellent le passé. Une chanson, une odeur, un lieu, une parole, un acte... Nous croyons ne pas avoir le choix et pourtant, nous avons le choix, de regarder tout cela et de les voir comme des messagers qui nous sèment des indices pour que nous allions à la rencontre de toutes ces empreintes, ces mémoires, qui nous empêchent d'avancer et d'atteindre nos objectifs.


C'est en observant toutes mes réactions, que j'ai fini par comprendre les sources de mes échecs et de les nettoyer pour toujours.


Et vous, maintenant, si vous acceptiez d'observer ces petites choses du quotidien qui vous ramène dans un autre présent, laisseriez-vous ces messagers vous guider par les indices pour enfin vous libérer ?




238 vues

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page