ga('require', 'GTM-TF4L5TX');
 

Etre une maman

Le 4 juin 1983, les douleurs qui avaient commencées la veille, vers minuit, me laissaient le goût amer du regret.


La joie qui avait accompagnée ces derniers mois, faisait place à des lamentations, à des mots d'une grossièreté que je ne pourrais pas rapporter ici !


Je voulais repartir en arrière, juste revenir à ces instants magiques où pour la première fois j'ai ressenti la vie bouger en mon ventre. Ces premiers petits coups annonçaient l'arrivée d'un nouveau statut, j'allais être maman.


Jeune femme, je ne connaissais rien de ce rôle qui m'attendait, j'étais juste capable de définir tout ce que je ferai, différemment bien sûr, de ma propre maman. Cette fameuse capacité à juger l'autre sur ce qui est bien ou mal, peut parfois nous rendre un peu trop sûr de nous, et permettre à notre ego de se gorger de certitudes.


Linda Lemay chante "une mère fait ce que çà peut mais çà ne peut pas tout faire et çà fait de son mieux". Ce jour là, j'étais bien loin de comprendre ces paroles, certaine de mieux faire que ma mère...


A 11h30 mon petit ange est né… A l'instant où la sage femme a déposé cette petite fille contre moi, toute la souffrance des dernières heures s'est envolée, et un amour profond m'a enveloppé d'un voile de tendresse, de douceur. J'étais maman...