top of page

Toc, toc, il y a quelqu'un ?


"C'est moi, la maladie !"

"Mais que veux-tu ? Tu vois bien que ce n'est pas le moment, que je n'ai pas le temps ?"


"Justement, je viens te dire, que tu as besoin de prendre le temps pour te souvenir.

Te souvenir, de ce que tu caches en toi, et qui te pousse à foncer, à te battre contre la vie.


La vie, tant que tu la prendras comme une enenmie, tant que tu la combattras, elle te conduira toujours au même résulttat : la souffrance et la solitude.


Il est temps maintenant de cesser le combat contre elle, car en réalité c'est contre toi que tu combats.


Tu refuses de t'aider à te souvenir la source de tes conflits

Souviens-toi de t'arrêter ! Souviens toi de venir vers moi dans la paix et la gratitude, car je suis toi. Je suis cette part que tu as mis de côté car tu ne savais pas comment la réconforter, l'apaiser. Tu l'as délaissée, enfermée dans le carcan de colère, qui t'a, à l'époque permis de rebondir.


N'es-tu pas fatigué(e) de survivre ? De tomber, de te relever, de retomber... N'es-tu pas épuisé(e) de mener cette guerre intérieure, toi contre toi ?


Je viens à toi pour t'aider, non pas pour détruire ta vie.


Alors cesse de me voir comme ton ennemie, devenons amis(es), prends le temps de me remercier et accepte de te souvenir. Ouvre ces portes que tu as fermées au fil du temps, pour ne pas voir, ne pas entendre, ne pas ressentir. Ainsi tu pourras laisser ces souvenirs égarés dans le temps, reprendre leur place en ton coeur. Il pourra enfin se reposer de tous tes moments d'angoisse, d'anxiétés, de toutes tes peurs, pour rayonner d'amour pour toi, pour faire de ta vie un cadeau de chaque jour.


Deviens moi pour devenir toi.

Ensemble nous pourrons à nouveau prendre le temps de vivre et de sourire à la vie.

168 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page